La Chandram, pourquoi as-tu quitté le bacc en droit?

Bonne question.

Parce que c’est un osti de programme de cinglés.

Merci. Fin du billet.

Non sérieusement, soyons honnête:

C’est honnêtement un osti de programme de cinglés.

Cela dit, ce n’est pas la raison pour laquelle j’ai lâché. Je suis moi-même très pas bien dans ma tête. Mais si ce n’est pas moi la plus folle dans le coin, normalement, c’est qu’il y a un problème. J’irai pas jusqu’à dire que la faculté de droit est le dépotoir de l’humanité, dixit Jean-Philippe Baril-Guérard, mais mettons que y’a tout de même de quoi s’inquiéter un peu. Pour être allée à la fac de droit pendant un an et demie, je peux dire que la personne qui va vous aider à finaliser votre divorce est soit:

  1. Une névrosée
  2. Une alcoolique
  3. Une hypocrite
  4. Une personne malgré tout sympathique mais qui possède une des trois qualités nommées si haut

Je remplis au moins deux de ces critères. Alors pourquoi cela n’a pas marché? Moi, une candidate prometteuse, avec une cote R de feu et un vif désir de justice, pourquoi ne suis-je pas la digne héritière de Me Goldwater?

Premièrement, parce que ma cote R de feu, je l’ai eu en terminant arts plastiques. Woupidou, ça a bin d’lair que Monet et le code civil ce n’est pas si interchangeable finalement. J’étais tellement mal préparée et j’ai eu les notes qui allaient avec.

Mais surtout, le droit, c’est le quart-arrière de l’équipe de football américain qui est beau, arrogant et un peu méchant sur les bords. J’étais sa blonde cheerleader.

Il n’y a rien de mal à dater un quart-arrière un peu arrogant, mais comme dans tout bon film d’ado américain, la blonde cheerleader que j’étais avait encore un faible pour le p’tit nerd qui était son ami d’enfance.

Et je ne voulais pas lâcher mon chum-bacc, parce que je l’aimaaaaaaaiiiiissss, j’aimais l’euphorie, la fierté de porter mon hoodie écrit « Droit » dessus qui était franchement plus beau que celui des autres programmes, l’esprit d’équipe, le p’tit sentiment de fierté quand la grosse matante me demandait dans quoi j’étudiais maintenant.

J’étais dont fière et malheureuse de sortir avec ce douchebag de bacc.

Je pouvais ignorer les deadlines impossibles et la pression incroyable de certains pairs qui, telles des personnages de Mean Girls, étaient capables des pire vacheries de manière si subtiles que quelqu’un d’inattentif le prendrait presque pour un compliment. Je pouvais me convaincre si dur que j’étais heureuse dans cet univers qui carbure au four loko et aux 8 cafés par jour.

Mais non, ce n’était pas vrai.

J’dis ça, et je suis pas mal sûre qu’il y en a d’autre dans le déni comme moi parce que franchement, le programme est construit pour être malheureux, du moins à l’UdeS. On en rit mais c’est pas tant drôle.

Seulement, quand on est dans une relation vouée à l’échec, sentimental ou scolaire, il faut avoir le courage de repartir à zéro.

Je termine donc en disant au bacc en droit:

Je suis désolée, ce n’était pas meant to be entre nous. Tu cales tes bières, je les sirote, tu carbures à la compétition, moi j’suis plus coopération.

Bonne chance pour ton futur, on peut rester amis

xxx

La Chandram

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s